Conseils

Nos conseils au sujet des maladies qui peuvent affecter votre pelouse:

Digitaire

La digitaire dans une pelouse

La digitaire est une graminée annuelle considérée comme une mauvaise herbe qui produit un grand nombre de petites semences à germination printanière. Beaucoup de pelouses sont envahies par la digitaire. Une pelouse clairsemée est beaucoup plus sujette à envahie rapidement par la digitaire surtout lors d’un été chaud et sec.

Nos conseils Pro-Vert :

  • Augmenter la hauteur de la tonte.
  • Aérer le sol.
  • Réduire le feutre s’il est trop épais.
  • Fertiliser adéquatement.
  • Ne laisser pas votre pelouse se déssécher durant les périodes de grande chaleur.
  • Ré-ensemencez les zones dégarnies de la pelouse.
Punaises

La punaise velue des pelouses

La punaise velue est un insecte nuisible des pelouses qui hiverne près des haies. Au réchauffement printanier, la femelle pond dans le tallage de la pelouse vers la fin de mai et le début de juin. À l’éclosion, les nymphes se nourissent du feuillage et deviennent adultes en été. Les dommages apparaissent souvent durant les périodes chaudes.

Nos conseils Pro-Vert :

  • Maintenir la pelouse dense et en santé.
  • Irriguer la pelouse en périodes de fortes chaleurs.
  • Défeutrer la pelouse si nécessaire.
  • Faire de la lutte préventive et observer régulièrement votre pelouse.
  • Si les dommages persistent à la fin Août, ré-ensemencez les endroits endommagés.
Hanneton

Le hanneton européen (ver blanc)

Le hanneton européen est un insecte nuisible des pelouses. La ponte a généralement lieu de la fin juin à la mi-juillet. L’éclosion des œufs donne des larves qui demeurent dans le sol et se nourrissent des racines de la pelouse pour hiverner dans le sol. Le printemps suivant, les moufettes et les ratons laveurs soulèvent la pelouse pou se nourrir des larves. L’identification du type de ver blanc est nécessaire afin de déterminer le traitement.

Nos conseils Pro-Vert :

  • Maintenir la pelouse à une hauteur d’environ 8 cm.
  • Faire aérer le sol au besoin.
  • Défeutrer la pelouse si nécessaire.
  • Favoriser les micro-organismes dans le sol.
  • Faire vérifier le pH et amender au besoin.
  • Faire de la lutte préventive et observez régulièrement votre pelouse.
Pyrales

La pyrale des prés

La pyrale des prés est un insecte ravageur du feuillage. L’adulte est un papillon d’environ un cm de taille qui se cache le jour dans la pelouse et sort la nuit lors des soirées chaudes de fin de mai et début de juin pour pondre des œufs sur la pelouse.

De petites chenilles sortent à l’éclosion des œufs. Elles se nourrissent la nuit du tallage de la pelouse et se cachent le jour dans le feutre. Les chenilles atteignent la taille adulte vers la fin de septembre et hivernent dans le feutre de la pelouse.
Les chenilles deviennent pupes au printemps suivant et ensuite adultes (en papillon) pour pondre en fin de mai et au début de juin.

Le dommage de la pyrale est causé par les chenilles qui se nourrissent du tallage de la pelouse produisant des plaques mortes qui pourraient s’agrandir pour dépérir toute la pelouse si les chenilles sont très nombreuses.

Anthracnose

Anthracnose

L’anthracnose est une maladie causée par un champignon qui infecte le gazon déjà stressé par les températures élevées et la sécheresse. Les températures favorables à l’infection se situent entre 25 et 35 degrés celcius, avec humidité relative proche de la saturation.

Une tonte trop courte, le sol compact et le feutre épais favorisent la virulence. On voit un feuillage jaune qui devient brun rougeâtre ayant de points noirs formés par les spores du champignon pathogène.

Nos conseils Pro-Vert:

  • Ne pas priver la pelouse de l’azote avant l’infection. Mais une fois l’infection présente, l’azote devient peu efficace.
  • Défeutrer si nécessaire.
  • Aérer le sol compact.
  • En plus de l’arrosage, pratiquer l’humectage de quelques minutes en journée lors des fortes chaleurs pour rafraîchir le feuillage.
  • En cas de dommages sévères, il faudra ré-ensemencer dès la fin août.

Nos conseils pour l’entretien de votre pelouse:

L’irrigation de la pelouse:

irrigationSelon notre climat, la pelouse résidentielle a besoin de 2 à 3 cm d’eau par semaine s’il ne pleut pas du tout et s’il fait chaud. Cela veut dire que la pelouse n’a pas besoin d’irrigation tous les jours selon la température. Pourtant, certains irriguent leur pelouse peu importe la quantité de pluie et la température. La sur irrigation maintient trop d’eau dans le sol qui fait pourrir les racines. De plus, une pelouse continuellement mouillée par sur irrigation est continuellement infectée par des champignons pathogènes lui causant des maladies. La quantité d’eau d’irrigation dépend de la texture du sol en ce sens qu’un sol sableux requiert moins d’eau à la fois mais plus fréquemment qu’un sol argileux. La quantité d’eau d’irrigation dépend aussi de la hauteur de tonte. Une tonte haute requiert moins d’irrigation qu’une tonte très courte. La pelouse résidentielle n’a pas besoin d’irrigations régulières durant une saison de pluies abondantes et fréquentes comparativement à une saison sèche. Laisser la pelouse légèrement assoiffée ( le terme agronomique s’appelle la capacité au champ) est très utile pour que ses racines aillent en profondeur à la recherche de l’eau et cela la fortifie parce que sa masse racinaire devient plus grande. Une pelouse sur irriguée est sensible aux stress parce que ses racines demeurent proche de la surface.

Certains systèmes d’irrigation automatiques fonctionnent mal et irriguent la pelouse même lors d’une pluie. Mettez des tasses pour vérifier si le système d’irrigation automatique distribue uniformément la quantité d’eau. Les lieux à l’ombre n’ont pas besoin de la même quantité d’eau d’irrigation que les lieux ensoleillés.

La tonte de la pelouse:

tonteTondre régulièrement la pelouse à une hauteur normale est de grande importance pour maintenir sa densité de feuillage et sa beauté. Malheureusement, certains attendent longtemps ensuite tondent très ras. Dans ce cas la pelouse s’affaiblit par la perte de densité et par l’envahissement des mauvaises herbes. C’est faux de penser qu’une tonte rase élimine les mauvaises herbes.

Tondre à une hauteur de 7 cm c’est-à-dire la hauteur du feuillage après la tonte sera 7 cm y comprise la dernière tonte de l’année. Ne pas tondre une pelouse gelée pour ne pas affecter plus tard la croissance du feuillage.

Nos conseils Pro-Vert:

  • Ne pas tondre durant une journée de fortes chaleurs surtout suivant une pluie pour réduire l’infection du feuillage par les maladies. Ne pas tondre lors des soirées chaudes et humides parce que la tonte est une blessure au feuillage où les champignons pathogènes pourront entrer et causer plus tard des maladies à la pelouse.
  • En général, la fréquence est hebdomadaire au printemps et à l’automne mais moins fréquemment en été.
  • Varier de temps à autre le sens de la tonte si le terrain permet de manœuvrer la tondeuse pour réduire le compactage du sol.
  • Ne pas ramasser les rognures de tonte pour ramener des éléments nutritifs à la pelouse à moins que la pelouse ne comprenne des mauvaises herbes.
  • Désherber avant la tonte parce que les mauvaises herbes au stade de semences vont envahir la pelouse si les rognures et les semences de mauvaises herbes ne sont pas ramassées.
  • Aiguiser les lames de la tondeuse parce que les lames non aiguisées déchirent le feuillage au lieu de le couper comme une lame de rasoir. Un feuillage déchiré assèche vite au bout et peut être infecté par les maladies du gazon.

aerationL’aération du sol de la pelouse

L’aération consiste à décompacter le sol afin de permettre à l’eau, à l’oxygène et aux éléments nutritifs d’y pénétrer pour aller nourrir les végétaux et organismes qui y vivent. L’aération de la pelouse comporte de nombreux avantages tels qu’nn très bon décompactage du sol, un enracinement en profondeur, une infiltration rapide de l’eau dans le sol, une meilleure distribution des engrais dans le sol, une meilleure vie biologique avec plus d’air ainsi qu’un verdoiement exceptionnel.

Nos conseils Pro-Vert:

  • L’idéal est d’aérer le sol à toutes les années.
  • Laisser les prélèvements du sol résultant de l’aération.

La fertilisation de la pelouse:

Tout comme n’importe quelle plante, la pelouse a besoin de fertilisation pour être dense et saine. Il s’agit de savoir quel engrais, quelle quantité par unité de surface, et quand l’appliquer.

Les rognures de tonte contiennent des éléments nutritifs qui reviennent à la pelouse après décomposition s’ils ne sont pas ramassés. Le fait de ne pas ramasser les rognures de tonte ne veut pas dire que la pelouse n’aura plus jamais besoin d’engrais. Compte tenu les pertes, toutes les quantités des éléments nutritifs des rognures ne seront pas recyclées à la pelouse.

L’engrais adéquat que la pelouse a besoin et sa quantité dépendent des analyses chimiques du sol, alors que sa période d’application pourrait se faire plusieurs fois par période de croissance.

En général, la pelouse a besoin d’éléments nutritifs dont le dosage de chacun varie selon le sol, le temps et l’état de chaque pelouse.